All links of one day
in a single page.
<Previous day - Next day>

rss_feedDaily RSS Feed
floral_left The Daily Shaarli floral_right
——————————— Saturday 17, August 2019 ———————————

Gajim : effacer les historiques / journaux de conversations antérieurs à une date quel que soit le contact

  • Obtenir le timestamp correspondant à la date avant laquelle on ne veut plus d'historique : date -d 'AAAA-MM-JJ' '+%s'. Exemple : date -d '2019-01-01' '+%s' ;

  • Fermer Gajim ;

  • S'équiper du client SQLite : sudo apt-get install sqlite3 ;

  • Effectuer une sauvegarde de la base de données des conversations Gajim : sqlite3 ~/.local/share/gajim/logs.db .dump > sauvegarde_conversations_gajim.sql ;

  • Nettoyer la base de données des conversations Gajim :

    $ sqlite3 ~/.local/share/gajim/logs.db
    sqlite> DELETE FROM logs WHERE time < <TIMESTAMP_OBTENU_À_LA_PREMIÈRE_ÉTAPE> ;
    sqlite> DELETE FROM unread_messages WHERE message_id NOT IN (SELECT DISTINCT(log_line_id) FROM logs) ;
    sqlite> DELETE FROM jids WHERE jid_id NOT IN (SELECT DISTINCT(jid_id) FROM logs) ;
    sqlite> VACUUM ;
    sqlite> .exit


  • Ouvrir Gajim et constater que les vieux journaux ont disparu.

Sarko- Le Clip Qui Dechire - YouTube

YouTube thumbnail

+ Le clip qui déchire 2.

Déjà 10 ans… On notera que Youtube a été plus fiable que le site web officiel pour conserver ces vidéos dans la durée…

Je n'arrive pas à retrouver une chanson à la guitare sans prétention (juste un gars devant sa webcam) qui moquait le « casse-toi pauv' con » de 2008. Quelques-unes des paroles : « Casse-toi pauv' con, c'est moi l'patron […] J'parie que t'as pas voté pour moi […] T'es qu'une grosse tache avec tes vaches, t'es qu'un bouffon, avec tes moutons […] Je suis le président des fran… chouillards ». Si quelqu'un a ça sous la main, je prends.

Ce que je retiens des clips qui déchirent :
« J'ai fait des promesses à tour de bras, j'ai promis plus de pouvoir d'achat… et de ce côté-là, pour moi, ça va, je vous remercie. J'ai promis qu'ensemble, tout d'viendrait possible. Aujourd'hui on est dans une merde invisible. Comme quoi, tu vois bien que c'était possible. […] C'est moi le boss, c'est moi le big boss, c'est moi le roi, le king, le king of bling bling […] Moi j'ai pas de pétrole à t'filer, ha non, j'ai juste des potes dans le BTP, ceux qui ont fait des bottes en béton, oui, au mec qui m'a traité de p'tit garçon. Dans ce job, faut maîtriser sa communication. Savoir manier l'bâton, savoir noyer l'poisson. Et pour ça, j'trouve que l'ORTF avait du bon. Maintenant, à la tête de France télévisions, ce sera un ministre de l'information et si ça te plaît pas, ça bah regarde autre chose, pauv'con ! […] »

« Vous avez peur de la guerre ? Bah moi je ferai la guerre à la guerre. Vous voulez la paix ? Alors je ferai la paix à la paix. Vous voulez de l'amour ? Alors je ferai l'amour à l'amour. Et à ma femme aussi sinon elle va gueuler. Bref, j'ai compris, vous voulez un monde meilleur. Alors suivez-moi ! Has been the king of the meilleur world ! C'est moi l'boss, c'est moi l'boss, c'est moi l'big boss. Mais non, t'as rien compris, je suis le mega boss, le super boss, moi. […] Le Stabilo beau gosse. […] Tellement brillant que j'suis fluo. […] T'es le roi, le king, tu fais du training, tu fais des brushings, tu fais du Carla Bruning. Pour vous sortir de la dépression, hé bah moi j'ai la solution : ça sera prozac si t'es ruiné et champagne si t'es blindé. Sinon, franchement, y'a d'quoi s'flinguer. D'ailleurs, j'vends des armes si vous voulez. Certains m'accusent de braser de l'air. Alors ça, c'est extraordinaire. Et pourtant, c'est bien en faisant du vent qu'on lutte contre le réchauffement, non ? Quoi ? J'ai dit une connerie, là ? Pour que le monde soit plus propre, il faut trier vos candidats. La poubelle rose, mettez Ségo, la poubelle rouge, pour Besancenot, et pour moi ? Hé bah je préfère les Mercos. C'est vrai, la planète se réchauffe. Comme ça, c'est tout le temps Ibiza ! Bon, Ok, pour la banquise, c'est chaud, ça pourra pas durer comme ça. Qui s'occupera de la glace ? Me ! Qui s'occupera des phoques ? You ! Le monde, c'est Nico bling bling bling, mes potes, c'est l'patronat, on fait du marketing, pas comme les syndicats. Hé tu vois bien que notre monde est grillé et que maintenant, on l'a tous dans l'cul. Mais t'en fais pas, ça va aller. Ben ouais, j'ai toujours eu une chance de cocu. Sinon, je vous préviens, ça va brûler comme dans un barbecue. […] Il faut quitter la planète Terre. Et ma Rolex que je t'en trouve une autre, hein. On plantera des BM, on f'ra pousser du kérosène. Quoi, j'ai encore dit une connerie, là ?! Je vais sauver vos âmes, I am the only one. Et pour ça j'ai une arme, ma fusée Air Force Oim. L'argent, les femmes et le pouvoir. J'vais y arriver et vous savez pourquoi ? Yé suis Nico Montana et yé vous… embête ! »

Tester / vérifier la passphrase d'un conteneur chiffré GNU/Linux LUKS/dm_crypt ouvert

J'ai un serveur distant avec tout son disque dur chiffré à l'exception de /boot. Il a un uptime plutôt élevé. Je souhaite le redémarrer afin d'appliquer les mises à jour de sécurité (du noyau, des librairies, etc.). Comme à chaque fois, une inquiétude m'envahit : quelle est la phrase de passe qui permet d'ouvrir ce conteneur et donc de démarrer le serveur, déjà ?

Il suffit d'utiliser la commande cryptsetup luksOpen --test-passphrase /dev/<PARTITION_CHIFFRÉE>. Une mauvaise passphrase affichera « Aucune clé disponible avec cette phrase secrète. ». Une bonne phrase de passe (il peut y en avoir plusieurs, c'est un des principes clés de LUKS) arrêtera le programme avec un code retour égal à zéro. Le manuel expose bien que le conteneur ne sera pas activé / ouvert, donc c'est sans risque.

On peut vérifier que la console distante (VNC, KVM, etc.) est accessible et qu'elle permet bien la saisie de tous les caractères de notre passphrase (azerty OK ? Chiffres OK ? Caractères non alphanumériques OK ?) puis on peut redémarrer ce serveur avec l'esprit tranquille. \o/

-