All links of one day
in a single page.
<Previous day - Next day>

rss_feedDaily RSS Feed
floral_left The Daily Shaarli floral_right
——————————— Saturday 18, January 2020 ———————————

SNCF : « le coût de la grève devrait s'approcher du milliard d'euros » => AH DONC CE SERAIT LES TRAVAILLEURS QUI PRODUIRAIENT LA RICHESSE ?

+1. Moi aussi je pensais que c'était les actionnaires, le grand patronat et leur prise de risques qui produisait toute la richesse tous seuls comme un grands et qui la redistribuait par pure générosité au reste des gens. Je suis sur le cul.

(oui, j'ai conscience que « ce n'est pas si simple », que c'est une exagération, etc., merci.)

https://twitter.com/bayartb .

MITOU - Groland - CANAL+ - YouTube

Suite à de nouvelles affaires de harcèlement sexuel au travail, le gouvernement Micron a décidé de renforcer les dispositifs de précaution. Rappelons que, depuis septembre, pour éviter la tentation de faire passer leur secrétaire sous leur bureau, les patrons n'ont plus le droit d'en avoir un. Pour éviter les regards insistants des patrons, les employées doivent obligatoirement venir au travail en anorak, Moon Boot et bonnet en laine. Pour éviter les contacts, un patron doit serrer la main d'une employée à distance. Mais, comme apparemment ces mesures restent insuffisantes, une nouvelle obligation, plus radicale, sera appliqué dès lundi prochain : les patrons devront laisser leur bite à l'entrée de la boîte.

+1 pour la stupidité des rapports hommes/femmes à viendre que cet humour souligne.

Pas facile de divorcer - Groland - CANAL+ - YouTube

Pas facile de divorcer. Pitagru Pourpoulou vient d'en faire l'amère expérience. Marié depuis 12 ans, son couple bat de l'aile depuis un moment et il envisage très sérieusement la séparation. Mais, avant de passer à l'acte, il a voulu en informer ses parents.

‒ Voilà, avec Bartifia, on a décidé de se séparer.
(mère) ‒ Ho nooon.

Pourtant, passé le choc de la révélation, l'émotion va bientôt céder la place à l'incompréhension.

‒ On ne voit plus du tout les choses de la même façon. On a plus aucun goût en commun.
(mère) ‒ Nous aussi on a aucun goût en commun et c'est pas pour ça qu'on a divorcé. Ton père aime le foot, le tiercé, le porno. Tu crois que c'est mes goûts, ça ?
(père) ‒ Non mais tu peux parler toi avec tes canevas pourris, hein !
‒ On ne s'entend plus, on n'arrête pas de se disputer !
(mère) ‒ Nous aussi on s'engueule tout le temps
(père) ‒ Et quand on s'engueule pas, on regarde Scènes de mènage à la télévision. Il faut être con, quand même !

Pitagru a beau multiplier les arguments pour tenter de convaincre ses parents sur la nécessité d'un divorce, rien n'y fait.

(père) ‒ Hé bah presque pareil, hein, ça fait un bail que ta mère, j'la trouve plus attirante du tout.
(mère) ‒ Ben moi pareil, avec ta brioche qui pend, là.
‒ Non mais attendez, on n'arrive même plus à se parler pendant les repas. Il n'y a plus d'échange, vous comprenez ça ?!
(mère) ‒ Bah nous non plus, y'a plus d'échanges, c'est Julien Lepers qui cause pendant les repas !

Alors après deux heures d'une conversation à bâtons rompus, Pitagru n'est plus sûr de rien. Le portrait qu'il a fait de son couple est le reflet exact de celui de ses parents, un couple qui tient la route depuis 55 ans. Et si la femme idéale n'existait pas ?

(père) ‒ N'oublie pas l'essentiel, hein : tu sais quand on sort, il faut quelqu'un pour ramener la bagnole.

Pitagru est déçu mais il sait que son père a raison : une femme qui ne boit pas et qui a le permis, celle-là, on est sûr qu'elle existe bien.

C'est beau, l'amour. :D

L'homme moderne et les inventions - Palmashow - YouTube

(voix off) Tout de suite, notre dossier sur l'homme moderne et les inventions. Depuis des siècles, des hommes et des femmes s'évertuent à créer des inventions pour facilité notre quotidien.

‒ Ha ! Mes amis, félicitations. Oui, grâce à notre invention, nous allons désengorger la ville.
‒ Tout à fait, cher ami. Nous allons offrir un gain de temps précieux à la population.
‒ À toutes ces années de travail !
‒ Et au Métropolitain !
‒ Au Métropolitain !

(voix off) Et bien sûr, l'homme moderne a toujours su rendre grâce à ces grands inventeurs.

‒ 4 minutes, mon frère, putain ! Métro de merde, métro de merde !

(voix off) Il faut leur rendre hommage pour toutes leurs années de recherche et de dur labeur

‒ Ça y est, notre système de traitement de l'information fonctionne enfin en lecture séquentielle d'instructions ! Tout a été organisé en…

(voix off) Ils nous ont offerts des innovations aujourd'hui vitales qui… *homme se masturbant devant un ordi* hum bref, nous disions. Avant l'arrivé de ces inventions, il fut un temps où la vie de tous les jours était plus rudimentaire.

‒ Voilà dix jours que tu étais parti à la chasse. On commençait à avoir un petit peu faim.
‒ Ouais, pardon, j'essayerai d'être plus rapide la prochaine fois.

(voix off) L'homme moderne a conscience de cela. Il n'a pas la mémoire courte et sait se souvenir de ces temps difficiles.

(femme parlant à un livreur de bouffe à domicile) ‒ Ha ben quand même ! 15 minutes de retard, là, votre pourboire vous pouvez vous le foutre où je pense !
(livreur) ‒ La prochaine fois, j'essayerai d'être plus rapide.
(femme) ‒ Ouais bah merci ouais !

(voix off) Oui… Je disais donc… Des hommes ont gravi des montagnes…

‒ On l'aura posé cette antenne !
‒ Ouais ! C'est con qu'on ait perdu Michel, quoi !
‒ Ha ouais, Michel, c'est con !

(voix off) Il y aura eu des sacrifices, certes, mais l'homme moderne ne l'oublie pas.

‒ Allez, petit téléphone de merde, là, alleeeez, tu captes les antennes-làààà

(voix off) Bien… Peut-être que certaines inventions ne sont pas au point, mais revenons en arrière

‒ Petit pigeon, amène ce message, vol ! Et sois prudent pendant toutes ces semaines, petit volatile, la vie du royaume en dépend !

(voix off) Franchement, grâce à toutes ces inventions, la vie n'est-elle pas plus simple pour l'homme moderne ?

(homme devant une boîte aux lettres) ‒ Et merde, la levée c'est à 4 h, putain mais c'est vraiment des flemmards, ils peuvent pas faire comme tout le monde, à 8 h ?

(voix off) Bon, d'accord, peut-être que l'homme moderne est devenu un brin impatient mais…

(homme) ‒ Et merde, j'ai mis Paris, je voulais province, putain !
(voix off) ‒ Bon, vous avez fini de râler, oui ?! C'est pénible à la fin, hein !
(homme) ‒ Pardon, excusez-moi.
(voix off) ‒ Vous l'aurez compris, l'homme moderne, c'est vrai un bel emmerdeur.
‒ Faut pas exagérer, quand même heu…
(voix off) ‒ Si, ho ouais, si, si

:D :D :D :D

legrugru sur Twitter : "Vous savez ce qui fait changer d'avis un libertarien sur le coût des politiques sociales ? Son premier cancer <3"

Gros +1.

Ayn Rand, libérale chantre de l'égoïsme a bénéficié de Medicare… Jean-Marc Sylvestre découvre que notre système de santé et de Sécu n'est pas si mal quand il se retrouve infecté par un staphylocoque à tête dorée…

(oui, j'ai conscience que « ce n'est pas si simple », que l'on peut être favorable à une mutualisation du risque non gérée par l'État, blabla, mais, dans ce cas, on construit des alternatives crédibles - non parce que les mutuelles privées à xx €/mois pour que dalle de garanties… -, on les pratique et l'on ne se contente pas de blablater que l'État c'est le Mal).

Via https://twitter.com/bayartb .

LANCEMENT FELDER + L’ALBATROS - Groland - CANAL+ - YouTube

Pour les citadins les autoroutes de l'information sont une réalité qu'ils empruntent tous les jours. Mais pour nous, braves gens de la campagne, comment voulez-vous aller surfer sur le net lorsque vous n'avez même pas accès à une ère de péage ?! Souvenez-vous, il y a vingt ans tout juste, Philibert Prenions, dynamique entrepreneur venu de la capitale, venait d'installer son siège social à Pruterie en plein Groland du bas.

‒ Avec le télétravail, finies les galères de transport en commun ! Finis les loyers de bureaux hors de prix de Groville. Un TGV, un téléphone portable, une connexion internet et roule ma poule !

Roule ma poule, c'est le nom de son entreprise. Joli pied-de-nez. Si Bill Gates a commencé dans un garage, Philibert, lui, s'est installé dans un ancien poulailler industriel avec pour ambition de révolutionner la vente par internet. Vingt ans plus tard, c'est l'heure du bilan.

‒ Déjà, en ce qui concerne la gare TGV de Pruterie, elle a été supprimée pour permettre aux TGV de joindre Groville à Mufflins en moins de deux heures. Pour Internet, c'est comme l'autoroute : ça relit les grandes villes mais nous, tout ce qu'on peut faire c'est de creuser des trous pour voir passer les câbles haut-débit. Et pour la téléphonie, les opérateurs ont préféré les actionnaires aux investissements résultat j'ai plus de réseau ni chez Est-sans-faire ni sur Orage ni sur Friture et comme il ya plus de cabines ben… Je peux pas déménager, ma baraque vaut plus rien. Du coup, je me démerde tout seul. *Un homme avec une parabole sur la tête et des panneaux solaires aux bras apparaît* J'ai le téléphone et Internet mobile grâce à ma parabole satellite et mes panneaux photovoltaïques me donnent l'électricité. Je voulais être indépendant, c'est réussi !

Vous avez un conseil à donner ?

‒ Ha beh de ne pas baisser les bras… beh surtout pour moi : si je baisse les bras, j'ai plus de jus. Si je baisse la tête, j'ai plus de réseau. Oui, excusez-moi, j'ai plus qu'une barrette. Oui allô madame, oui, bien sûr que vous avez notre offre dans votre…

C'est un choix. Comme le dit si bien Charles Baudelaire dans son poème l'Albatros : le poète est semblable au prince des nuées qui hante la tempête et se rit de l'archer. Exilé sur le sol, au milieu des huées, ses ailes de géant l'empêchent de marcher.

Gros +1. Très bon sketch sur l'aménagement des territoires.

Le grand remplacement - Groland - CANAL+ - YouTube

Le grand remplacement a commencé… Trump : « Il faut construire un mur ». Aujourd'hui, dans tous les pays du monde. Bolsonaro : « l'État est chrétien ». Une même voix s'élève pour un même constat. Marine Le Pen : « Non aux migrants ». Ils sont partout. Zemmour : « Partout ». Ils sont une menace pour notre identité, un danger pour notre culture, un péril pour nos enfants. Les gros cons. Les populistes. Invasion populiste. Le grand remplacement des cerveaux a commencé. Au programme toutes les heures, tous les jours, toute l'année sur BFNTV.

L'évidence même. :)

If high street shopping was like online shopping

‒ Hi there! Can I have a couple of bread rolls please?
(vendeur #1) ‒ Yes no problem. Have you shopped with us before?
‒ Er no, not recently but I think I came here when I was little…
‒ We'll juste have to register you then. What's your date of birth?
‒ Er 23rd of June 1993
‒ Lovely. And can you confirm your full name for me please?
‒ Lucy Manon Daniels.
‒ Lovely. Mother's maiden name?
‒ Jones.
‒ First car?
‒ Er, I don't have a car.
‒ Favourite teacher then?
‒ Um, Mrs Day?
‒ Sorry, not enough characters.
‒ Um, Mr Williams then.
‒ Lovely. Brown or white?
‒ Um, I think he was…
‒ The rolls. Brown or white?
‒ Oh sorry. White please.
‒ Could you juste look troug this for me please?
‒ OK…
‒ Just tell me which one's got cars in.
‒ Er… middle middle, middle right, bottom right.
‒ Lovely. You're not a robot!
‒ Ha! That's a relief.
‒ And when would you like these rolls?
‒ I'd like them now please!
‒ Will you be here today between 10am and 6pm?
‒ Well, I'm here at 11.34 actually, ready for my rolls.
‒ Did you know you could track your rolls?
‒ No… but, I'll juste have them now thanks.
‒ You juste need to agree to our terms and conditions.
‒ I agree to the terms and conditions.
‒ And just to confirm your purchase you'll get a number on your phone.
‒ Hasn't come through yet.
‒ Ah, here we are… Er, 554762.
‒ No, that number's wrong. Sorry. Goodbye.
(vendeur #2) ‒ You've expressed an interest in buying bread in the past. Would you like some sourdough?
‒ No thank you, I'll just have two bread rolls, white please. Thanks.
‒ No problem. If I could take your full name please?
‒ Oh, this is ridiculous. I juste want a couple of bread rolls. I mean, who's in charge here? Is there someone I can speak to?
‒ Of course.
(elle se penche pour atteindre la sonnette « Contact Us » en bas du comptoir)
(vendeur #3) ‒ Thanks for reaching out to us today. I'm Corey and how can I help you?
‒ Thank you. I just wanted to buy two bread rolls, white and I was ready to buy them. I Had the money and everything. Er, but the code thing on my phone didn't work and the first guy just left and the second lady wasn't very helpful and I kind of lost my temper with her a little bit but… I know it's not your fault but I just want two bread rolls, whit please. Thank you.
‒ OK. I'll see if I can look into this for you now…
‒ I mean it's literally just over…
(Montre un petit écriteau « Thinking… ») ‒ So first of all, I'm going to need your name and your date of birth.
‒ Oh this is stupid. This is stupid! I just want a couple of bread rolls!

C'est tellement vrai. Il manque encore le refus des noms/prénoms accentués, le refus des adresses postales (absente de la base de données ou contenant un « ' » ou autre), la réclamation qui aboutit uniquement si l'on a masse de suiveurs sur les réseaux asociaux ou si l'on fait appel à la DGCCRF, les hallucinantes modalités de renvoi d'un produit, le flicage par des services tiers, la revente ou le piratage de notre intimité (données personnelles), les trouzemille popups (newsletter, pas de bloqueur de pub ici, flash info promo, information cookie, etc.), etc., etc.

Via https://twitter.com/bayartb/status/1217143520361963522 .

Maître de conf' [en grève] sur Twitter : "La bonne nouvelle du jour : fonctionnaires, votre salaire sera gelé (comprendre : baissera en prenant en compte l'inflation) jusqu'en 2022… au moins.…et les plus bas salaires passent déjà sous le SMIC 😆https://t.co/whGekVKPZ7"

Un énième gel du point d'indice des fonctionnaires est en cours de décision. Et sinon, tu la sens comment la valeur de service d'un point de retraite dans le futur système universel (mais avec des spécificités) sans âge pivot (mais avec un âge d'équilibre). Elle sera décidée par les futurs gouvernements, comme la valeur du point d'indice des fonctionnaires. Mais t'inquiète, dans une pub de 2019, l'assureur Axa te propose généreusement son aide (même si depuis l'assureur en a supprimé les traces sur son site web).

Via https://twitter.com/quota_atypique/ .

PAA - Groland - CANAL+ - YouTube

Alors que le conseil français d'éthique vient de rendre un avis favorable sur la PMA, au Groland, c'est toujours la PAA qui est de rigueur. Grâce à la procréation alcooliquement assistée, n'importe qui peut devenir maman, même sans papa. Il suffit d'aller en boîte un soir et de boire beaucoup. L'insémination se déroule généralement dans un parking et le ou les pères peuvent garder l'anonymat. Pour les couples homosexuels masculins, hélas, c'est toujours le MACAA qui reste de rigueur, le mal au cul alcooliquement assisté avec des résultats nuls en ce qui concerne la procréation. Si la PMA et la MACAA choque parfois chez nos voisins étrangers, on note cependant que personne ne manifeste contre. Comme quoi, on peut rester moderne sans heurter l'opinion des cathos.

Haha, la chute. :D

Enfants de pas divorcés - Groland - CANAL+ - YouTube

Chez les Fointard, l'heure était à l'inquiétude. Cela faisait un petit moment qu'ils avaient remarqué que leur fils, Flabayon se renfermait de plus en plus sur lui-même Mais quelle on était la raison ? Harcèlement, racket, dépression ou, pire, signe d'une radicalisation ? Il fallait absolument percer l'abcès.

(père) ‒ À force de dialogue, j'ai réussi à lui tirer les vers du nez comme on dit, mais c'était pas facile. Et là, on a su.

Ce qu'ils ont su tient en une phrase : leur fils est le seul de la classe à avoir des parents qui n'ont pas divorcé.

(mère) ‒ Forcément au collège c'est moqueries et bizutage. Il vit très mal tout ça. Il a l'impression d'être à part, anormale.

Parents aimants, les Fointard ont donc décidé de prendre le taureau par les cornes.

(mère) ‒ Régulièrement, je me fabrique un cocard pour faire croire que son père me frappe, ça rassure.

Alors, chaque jour, pour le bien-être de celui qu'on appelle au lycée « le différent » le couple n'hésite pas : engueulade, vaisselle brisée, départ intempestif, toute la panoplie de la séparation y passe, à la plus grande joie de leur progéniture.

(père) ‒ Puisque c'est ça, je me casse !
(fils) ‒ Je me sens en phase avec mon époque. Je peux enfin en parler aux copains.

Évidemment, toute cette mise en scène en coûte beaucoup aux parents, mais après tout, l'équilibre de leur fils vaut bien quelques sacrifices.

:D

FRED ET JAMY ACHETENT DES BITCOINS ! (PARODIE) - YouTube

(Fred) ‒ Dis donc Jamy, 2018, c'est l'année de la bite, non ? Alors on va acheté des bitcoins. Le bitcoin, c'est une crypto monnaie. Ça veut pas dire que ça vient de la même planète que Batman, ça veut dire que c'est une monnaie virtuelle, un peu comme les amis de Manuel Valls, Jamy. Alors, qu'est-ce qu'on peut acheter avec une crypto-monnaie ? Et ben, je me suis procuré un petit bijou de technologie, un téléphone à clapet dont la batterie ne va pas me chier dans les bottes d'ici cinq mois, nique l'obsolescence programmée et surtout nique Apple, Jamy ! Ça c'est pas le genre de truc que tu peux trouver à l'Easy Cash d'Argenteuil, Jamy, c'est moi qui te le dis.
(la petite voix) ‒ Le marché du bitcoin est un marché extrêmement surveillé, encore plus que l'arthrose de Brigitte Macron. Depuis mi-2017, les cours n'ont pas cessé de grimper. N'importe quel blaireau croit qu'il peut avoir sa part du gâteau
(Fred) ‒ Hé ho, la petite voix, je t'ai entendu, hein !
(la petite voix) ‒ Oups, pardon.
(Fred) ‒ Espèce de connasse ! Et pour acquérir du bitcoin, Jamy, j'ai installé, dans mon salon, ce petit matériel pas du tout encombrant qui s'appelle un Bitcoin miner. Alors, effectivement, ça consomme beaucoup d'électricité, mais je gagne près de 14 centimes la minute, ce qui est plus qu'un youtuber lambda ! Et tu sais quoi, Jamy ? Ils ont même installé des petits points de couleur pour les personnes aveugles, tu sais, c'est écrit en braille. Alors tu vois Jamy, j'ai aussi divorcé d'avec ma femme pour installer un Bitcoin miner dans la chambre des gosses, Jamy. Parce que, pour moi, le Bitcoin, c'est l'avenir du futur ! Il y a des dizaines de techniciens qui sont en train de me accorder depuis les serveurs de Los Angeles dans le Calvados. Ça coûte une blinde, je me suis endetté sur plus de 45 an, mais, à la fin, je pourrais sortir les montres en diamants et les lunettes de soleil. Et tu sais quoi ? Hé ben ce petit fil, c'est par là que transitent toutes les informations. En fait, chacun de ces petits fils est en train de me rapporter 0,05 centime la seconde. Ah oui, les cours évoluent, Jamy. Et, dis donc, Jamy, j'ai un gros souci, les cours du Bitcoin ont chuté de moitié ! Je suis vraiment dans la merde, j'ai dit à toute ma famille d'en acheter ! Comment je vais régler ça ?!
(inconnu) ‒ Putain, j'ai perdu toute ma thune !
(Fred) ‒ Non non mais t'inquiète pas, on va se refaire, hé, non, non, t'en fais pas. Bah tu vois, Jamy, en général, la strangulation, ça me fait bander, mais là, je suis plutôt en instance de décès. Heu tu vas me tuer ?
(inconnu) ‒ Ouais, je vais te crever !
(Fred) ‒ On se retrouve de l'autre côté, Jamy !

:'D :'D :'D :'D

-